Pas « Pi-Kay » des hannetons

On ne plaisante pas avec l’usage du français au Québec. Et la loi 101 et l’Office québécois de la langue française y veillent tout particulièrement. Ainsi, la star anglophone des Canadiens de Montréal PK Subban (prononcez Pi-Kay) a eu la surprise d’apprendre qu’une circulaire sur la prononciation de son prénom à la télévision avait été publiée, l’office en réclamant que l’on francise ses initiales en Pé-Kah.