Décès d’Yves Montredon

Yves Montredon est mort le 29 décembre 2015 à l’issue d’une courte mais terrifiante maladie.

Il était considéré comme un agitateur d’idées, un visionnaire dans le monde du sport Français comme celui des sports de glace dont il s’était passionnément épris. S’il fut bouillonnant d’idées, celui que les nombreux amis de son milieu professionnel, le journalisme (il fut grand rédacteur des sports au Figaro puis Directeur à l’AFP) surnommait « le véhément », n’en restât pas moins un grand bâtisseur de l’ombre dans le monde de la glace. Rénovateur du patinage artistique au sein des Français Volants, club de son cœur, dont il fut le Président de section, créateur avec Alain Calmat de la section patinage-études de l’INSEP, Yves Montredon a participé activement et anonymement à la vie fédérale avec pour seule passion : la quête des médailles !

Dans la même veine, Il fut le premier pourfendeur en France de la sacro-sainte leçon par quart d’heure des professeurs de patinage pour donner à son propre club, les fondements d’un entrainement moderne sur des volumes horaires étendus. Bénévole dans l’âme, il développa le service presse de la FFSG, à bien différencier de la communication, pour lui donner les outils nécessaires du faire-savoir fédéral et il devint un précieux conseiller du bureau exécutif en matière de politique sportive.