Ligue Magnus : Ca sentait la poudre

Malheur au vaincu. Dijon-Morzine, choc entre les deux derniers du classement, sentait la poudre, dimanche soir en Bourgogne. Les Dijonnais devaient s’imposer pour conserver une petite chance de rester en Magnus. Les Morzino-Gêtois n’avaient pas le droit au faux-pas pour les mêmes raisons. Par trois fois, les Dijonnais prirent l’avantage (Valier, doublé de Riendeau). Par trois fois, en supériorité numérique, les coéquipiers de Cyril Papa ont égalisé. Et la décision est encore venue d’un power-play. Le solide canadien Colin McIntosh (1,84m, 93 kg, photo) profitait d’une nouvelle supériorité pour offrir aux Pingouins le succès de l’espoir (3-4 prl)