L’Ice Cross débarque en France

La compétition de patinage extrême sur glace a fait son apparition en France, à Avoriaz avec un spectacle sportif qui a mis en scène les meilleurs mondiaux dont les deux Hauts-savoyards Tristan Dugerdil de Morzine et Pacôme Schmitt, moniteur à l’ESF des Gets. C’était une première en France.

La station d’Avoriaz a accueilli une étape de la Rider’s cup, la compétition internationale de Ice Cross (patinage de vitesse extrême), circuit alternatif du Red Bull Crashed Ice. Une piste de glace de 310 mètres de long, pour environ 4,5 mètres de large, ponctuée d’obstacles, a été construite au cœur de la station pour l’occasion. Une centaine de participants représentant une vingtaine de nationalités sont attendus pour se défier, en nocturne, patins aux pieds, dans ce décor glacial et dans une ambiance très « roller-ball ». Parmi eux, deux Français originaires de Haute-Savoie défendront leurs chances à domicile : Tristan Dugerdil (actuellement 4ème du classement général du championnat du monde), également un bon skieur de Morzine et Pacôme Schmitt (15 ème), moniteur à l’ESF des Gets . Après un passage qualificatif chronométré, vendredi soir, seuls les 64 meilleurs seront alignés, quatre par quatre, pour les phases finales de samedi. Cette discipline spectaculaire et très populaire en Amérique, qui ressemble au ski cross ou au boardercross reste encore confidentielle en France mais espère être intégrée en démonstration au programme des Jeux Olympiques de Corée en 2018.