Patinage/People : de la glace aux caméras

Moi, Tonya (I, Tonya) est un film biographique américain réalisé par Craig Gillespie, sorti en 2017 outre-Atlantique. C’est une tragi-comédie acide et amorale qui relate une sordide histoire de règlement de comptes entre patineuses sur glace aux JO de 1994. Ce film à petit budget, sorti en décembre 2017, a créé la surprise un mois plus tard aux Golden globes et aux Oscars en empochant plusieurs nominations et récompenses, en particulier pour Margot Robbie (actrice principale) et pour Allison Janney (second rôle féminin). En France le film a été assez bien accueilli par la critique mais il n’a pas rempli les salles. Il est sorti en salle le 21 février.

Synopsis : Tonya Harding (Margot Robbie) est la première patineuse artistique à avoir réalisé un triple axel en compétition. Elle appartient à un milieu modeste, elle est mariée à un homme violent (Sebastian Stan) et entraînée par sa mère alcoolique (Allison Janney). On la trouve vulgaire et antipathique. Sur le plan technique elle est la meilleure mais sa principale adversaire, Nancy Kerrigan est plus jolie et plus élégante qu’elle sur la glace. Elle est soupçonnée d’avoir planifié avec son mari et son garde-du-corps l’agression de sa rivale juste avant les Jeux olympiques d’hiver de 1994 à Lillehammer. L’affaire fait scandale, le FBI enquête…