Patinage artistique/Mondiaux au Japon: Zagitova championne du monde, quadruple pour Tursynbaeva

La championne olympique Alina Zagitova a remporté son premier titre mondial à Saitama, devant Elizabet Tursynbaeva, qui a réussi un quadruple salchow historique. Evguenia Medvedeva complète le podium. Impériale lors du programme court mercredi, Alina Zagitova n’a pas craqué lors du programme libre des Championnats du monde, ce vendredi à Saitama, décrochant son premier titre mondial en complétant sa collection après les ors olympique et européen en 2018. La Russe, qui s’était écroulée lors programme libre des Championnats d’Europe, battue par sa compatriote Sofia Samodurova, a cette fois pleuré de joie à l’issue de son programme. Avec 237,50 pts, Zagitova devance sa camarade d’entraînement, Elizabet Tursynbaeva (224,76 pts).

La patineuse du Kazakhstan est entrée vendredi dans l’histoire en réussissant un quadruple salchow au début de son programme court. C’est la première fois que cette performance est réussie par une patineuse lors d’une compétition internationale seniors. Mais sans doute pas la dernière, car les patineuses russes juniors Alexandra Trusova et Anna Shcherbakova, également entraînées par Tutberidze, ont multiplié les quadruples (et même le plus difficile d’entre eux, le quadruple lutz), et seront chez les seniors la saison prochaine.

Laurine Lecavelier termine à la 15e place

Evguenia Medvedeva a confirmé qu’il fallait toujours compter avec elle. La championne du monde 2016 et 2017, qui avait connu un début de saison très difficile après avoir choisi de quitter Eteri Tutberidze et la Russie pour aller s’entraîner au Canada avec Brian Orser et n’avait pas été sélectionnée aux Championnats d’Europe, a réalisé un programme libre quasi-parfait. Pour quelques dixièmes (223,80 pts contre 223,49 pts), elle devance la jeune Japonaise Rika Kihira, qui a réussi une superbe combinaison triple axel-triple boucle-piquée mais a chuté sur son deuxième triple axel. Les deux autres patineuses japonaises, Sakamoto et Miyahara, terminent aux 4es et 5es places.

La seule Française, Laurine Lecavelier, 19e à l’issue du programme court, termine finalement en 15e position. « Je ne peux pas dire que je suis satisfaite, ça reste confus dans ma tête mais je vais essayer de mettre les choses un peu à plat et prendre un peu de recul » a réagi la patineuse, encore très affectée par le décès en décembre de son entraîneur Jean-François Ballester. Lecavelier, qui est restée depuis les Championnats d’Europe à Paris et s’est entraînée avec Katia Krier, l’adjointe au DTN chargée du patinage artistique, verra à la fin de la saison quelle solution d’entraînement elle choisit pour la saison prochaine.

Source Clémentine Blondet (journal l’Équipe)