Patinage artistique/Championnats du monde (Japon): Nathan Chen conserve son titre mondial

Le patineur américain Nathan Chen a gagné son deuxième or mondial samedi à Saitama. Le double champion olympique Yuzuru Hanyu est médaillé d’argent.L’Américain Nathan Chen a remporté samedi à Saitama son deuxième titre mondial, à 19 ans seulement. Le tenant du titre avait une confortable avance à l’issue du programme court (plus de dix points par rapport à son compatriote Jason Brown, et plus de douze sur le double champion olympique Yuzuru Hanyu). Lui qui s’est fait connaître ces deux dernières saisons en multipliant les quadruples sauts a réussi à s’adapter aux évolutions du système de jugement et aux nouvelles contraintes de sa vie d’étudiant. Et assumé son statut de leader, alors qu’il patinait juste après Hanyu, à l’image de son magnifique quadruple lutz en début de programme (suivi d’un quadruple flip, d’un quadruple boucle-piquée et d’un quadruple boucle-piquée-triple boucle-piquée). Avec 323,42 pts, l’Américain a écrasé la compétition.

La rédemption d’Hanyu

Très déçu après un programme court marqué par un double salchow (au lieu d’un quadruple), Yuzuru Hanyu avait à cœur de se rattraper devant les 18 000 spectateurs de la Saitama Super Arena et d’apporter au Japon sa première médaille lors de ces Mondiaux à domicile. Le double champion olympique a livré une prestation remarquable (quadruple boucle, main sur le quadruple salchow, quadruple boucle-piquée, et séquence quadruple boucle-piquée-triple axel). Chacun de ses sauts réussis était salué d’une incroyable clameur, les cris du public couvrant presque la musique dans les ultimes secondes. L’élève de Brian Orser a obtenu son meilleur score de la saison (300,97 pts) et apporte au Japon son unique médaille, d’argent, alors qu’il a été blessé une grande partie de la saison à la cheville droite. L’Américain Vincent Zhou complète le podium (281,16 pts), alors que le médaillé d’argent provisoire, Jason Brown, a vécu un mauvais programme libre et termine neuvième (254,15 pts).

Aymoz aux portes du top 10

Seul Français engagé, Kevin Aymoz, 7e du programme court, patinait dans l’avant-dernier groupe du libre pour sa première apparition aux Mondiaux. S’il a quitté la glace avec un doigt en sang («dans les 30 dernières secondes du programme, quand je dois attraper ma lame, j’y suis allé un peu trop fort mais c’est une coupure»), le patineur, quatrième des Championnats d’Europe en janvier, 21 ans, a marqué les esprits cette saison et peut espérer encore mieux l’hiver prochain. «Ici, je n’avais rien à perdre, c’est réussi, appréciait-il. J’ai quelques petits regrets sur le programme libre avec des erreurs, il reste beaucoup de travail à faire.» Une main posée sur le quadruple boucle-piquée et une chute sur le triple axel coûtent à l’élève de John Zimmerman et Silvia Fontana, finalement 11e (247,47 pts), une place dans le top 10 mondial qui aurait permis à deux patineurs français d’être présents aux Championnats du monde 2020 à Montréal.

Clémentine Blondet (journal l’Équipe) à Saitama