Hockey/SLM (playoffs, finale) : Prêts à s’affronter

La finale de Synerglace Ligue Magnus débute ce vendredi 29 mars. Elle opposera les deux premiers de saison régulière, les deux meilleures attaques et défenses de playoffs, les deux meilleurs pointeurs mais aussi les deux finalistes de l’année passée. Rouen et Grenoble sont fin prêts à s’affronter.

Tout sur les confrontations entre Rouen – Grenoble

La tant attendue finale de Synerglace Ligue Magnus va donc enfin débuter. Dragons et Brûleurs de Loups se sont hissés en finale après des séries nettement maîtrisées et s’apprêtent à se livrer un duel sans précédent. Enfin, presque. L’année passée, les deux équipes s’étaient déjà retrouvées en finale de playoffs, pour une victoire rouennaise en seulement 4 manches. Les Dragons avaient ainsi remporté leur 15ème titre de champion, et douché par la même occasion des Brûleurs de Loups pourtant vainqueurs de saison régulière. Un an plus tard, les rôles se sont inversés et ce sont les Dragons qui ont terminé premiers de la saison régulière. Les BDL aimeraient “sweeper” les Rouennais à leur tour, mais se contenteraient volontiers d’un sacre en sept manches. Pour cela, il faudra vaincre des Dragons habitués des grands rendez-vous, puisque déjà présents sur les 3 dernières finales du championnat.

En playoffs, c’est un sans-faute pour les Grenoblois jusqu’à maintenant, avec deux séries remportées 4-0 face à Nice puis Amiens. Portés par Guillaume Leclerc et ses 15 points, le danger vient de partout côté Grenoble avec 20 marqueurs différents sur ces seuls playoffs. Rouen n’a “que” 18 joueurs directement impliqués dans un but, mais possède 6 joueurs à plus de 10 points, dont le meilleur marqueur des playoffs Alex Aleardi, 17 points dont 8 réalisations. Une statistique à nuancer car les Rouennais, tombés à Gap (4-3) pour la première fois en playoffs depuis le 13 mars 2018, ont disputé un match de plus en demi-finale.

Pour gonfler leurs statistiques personnelles, les attaquants grenoblois et rouennais devront parvenir à tromper Lukas Horak et Matija Pintaric, deux gardiens en grande forme dans ces playoffs. En 6 matches, le portier grenoblois a stoppé 93,6% des tentatives adverses, tandis que le dernier rempart rouennais en a lui arrêté 93,3%. Le Slovène a même gardé sa cage inviolée à trois reprises en neuf rencontres.

Les Dragons devront faire particulièrement attention sur les unités spéciales grenobloises, où Grenoble brille depuis le début des playoffs. En effet, le club isérois affiche un bilan incroyable de 38,24% de powerplays convertis, et pointe à la première place au classement des pénalités tuées à égalité parfaite avec… Rouen ! Les deux équipes ont toutes deux concédées 6 buts sur 39 infériorités numériques.

Cadors de saison régulière, pointures de playoffs, les deux équipes s’affronteront du 29 mars au 9 avril pour possiblement sept matches plus relevés les uns que les autres. Entre la forme des deux équipes, la qualité des collectifs et de leurs individualités, leur moyenne de plus de 5 buts par match en playoffs, on peut en être sur : il y aura du spectacle entre les Dragons et les Brûleurs de Loups.

Confrontations en saison régulière : 3-1 pour Rouen

  • 27/10/2018 : Grenoble 0-5 Rouen
  • 23/11/2018 : Rouen 2-5 Grenoble
  • 04/12/2018 :Rouen 4-2 Grenoble
  • 26/02/2019 : Grenoble 1-2 Rouen

Parcours en playoffs : 

Rouen 

  • 1/4: Rouen 4-0 Chamonix
  • 1/2: Rouen 4-1 Gap

Grenoble 

  • 1/4: Grenoble 4-0 Nice
  • 1/2: Grenoble 4-0 Amiens

Au programme de la finale des playoffs :

Vendredi 29 mars – Match 1

  • Rouen – Grenoble (20h00)

Samedi 30 mars – Match 2

  • Rouen – Grenoble (20h00)

Mardi 2 avril – Match 3

  • Grenoble – Rouen (20h00)

Mercredi 3 avril – Match 4

  • Grenoble – Rouen (20h00)

Vendredi 5 avril – Match 5 (si nécessaire)

  • Rouen – Grenoble (20h00)

Dimanche 7 avril – Match 6 (si nécessaire)

  • Grenoble – Rouen (18h00)

Mardi 9 avril – Match 7 (si nécessaire)

  • Rouen – Grenoble (20h00)