Hockey/Synerglace Ligue Magnus/coronavirus : vers une saison blanche

 

La Fédération française a annulé ce lundi les play-offs de Ligue Magnus, suspendus depuis mercredi. Le titre de champion de France ne sera pas attribué.
Lundi, le bureau directeur de la Fédération française de hockey sur glace (FFHG) s’est réuni en visioconférence, comme c’est le cas quasi quotidiennement depuis quinze jours en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. Les dirigeants fédéraux ont décidé, après consultation des clubs concernés, d’annuler les play-offs de Ligue Magnus (suspendus depuis mercredi 11 mars) comme l’ont déjà fait la plupart des Ligues européennes (Allemagne, Suisse, Finlande…). Et que l’exercice 2019-2020 restera une saison blanche.

Tout concourt à rendre impossible la reprise de la compétition, suspendue depuis mercredi soir alors que Grenoble, Rouen, Angers et Mulhouse s’étaient qualifiés pour les demi-finales. Tous les bâtiments publics étant fermés jusqu’au 15 avril, les équipes ne peuvent accéder aux patinoires pour s’entraîner, ni même effectuer de séances de musculation, alors que les contrats des joueurs s’achèvent fin avril ; de nombreux joueurs étrangers sont repartis dans leur pays ; et d’éventuels matches à huis clos seraient très coûteux pour les clubs.

Consensus pour que le titre de champion ne soit pas attribué

Il y a consensus parmi les clubs demi-finalistes pour que, en cas d’annulation des play-offs, le titre de champion de France ne soit pas attribué, ce qui serait une première depuis 1945. Le président grenoblois, Jacques Reboh (photo), avait fait savoir qu’il ne voulait pas d’un éventuel titre attribué à son équipe sur la base de sa première place en saison régulière.

Il était déjà acquis qu’aucun club ne serait relégué, le Championnat s’étant disputé à onze équipes au lieu de douze car Lyon n’avait pas été autorisé à y participer en raison de graves irrégularités financières. Une procédure sera lancée pour choisir un éventuel promu, selon des critères sportifs (Cergy avait terminé en tête de la saison régulière de Division 1 mais n’était pas encore qualifié pour les demi-finales des play-offs) mais aussi le cahier des charges de la Ligue Magnus.

En ce qui concerne les Coupes d’Europe, Amiens disputera la Coupe Continentale (C2) grâce à sa victoire en finale de la Coupe de France contre Rouen (3-2 après t.a.b.). La place en Ligue des champions reviendra sans doute à Grenoble, vainqueur de la saison régulière.