Hockey/NHL : Les Arizona Coyotes renoncent à recruter un joueur coupable d’actes racistes

Les Arizona Coyotes avaient sélectionné le jeune Mitchell Miller lors de la dernière draft de la NHL. Mais, ayant appris qu’il avait été l’auteur d’actes racistes, la franchise d’Arizona a renoncé à lui faire signer un contrat.
https://twitter.com/ArizonaCoyotes/status/1321881991290122240?ref_src=twsrc%5Etfw

Les Arizona Coyotes ont annoncé jeudi avoir renoncé à recruter Mitchell Miller, un défenseur âgé de 18 ans, qu’ils avaient sélectionné au quatrième tour de la dernière draft NHL, après avoir appris qu’il avait été, plus jeune, l’auteur d’agressions racistes, verbales et physiques. « Nous savions qu’un incident de type intimidation s’était produit en 2016, a déclaré Xavier Gutierrez, le président des Coyotes. Nous ne tolérons pas ce type de comportement, mais nous avons estimé que l’accueillir constituait un moment propice pour le rendre responsable de ses actes et lui donner l’opportunité d’être un leader dans la lutte contre le racisme. » « Mais nous en avons appris davantage, a ajouté Gutierrez. Et ce que nous avons appris ne correspond pas aux valeurs fondamentales et à la vision de notre club sur la question du racisme, et nous a conduits à renoncer à nos droits. »

Les Coyotes s’excusent auprès de la famille de la victime

Ces nouveaux éléments ont été dévoilés lundi dans un article du journal l’Arizona Republic. Mitchell Miller s’en était pris à Isaiah Meyer-Crothers, un camarade de classe noir, souffrant de déficience intellectuelle, à Sylvania, une ville de l’Etat de l’Ohio. Meyer-Crothers avait assuré avoir été victime de harcèlement, d’insultes racistes et d’avoir été agressé physiquement par Miller. Ce dernier s’était excusé pour ces faits, datant de 2016, après qu’ils furent révélés. « M. Miller est maintenant un joueur libre, qui peut poursuivre son rêve de devenir un joueur de la NHL ailleurs », a déclaré Xavier Gutierrez, qui a également redoublé « d’excuses » auprès de la famille Meyer-Crothers.

source: AFP et L’Equipe