Bobsleigh/Dopage : Le Tribunal arbitral du sport confirme la suspension d’Alexander Zubkov

Le Tribunal arbitral du sport a confirmé la suspension de deux ans infligée en 2019 à l’ancien pilote Alexander Zubkov pour son implication dans le dopage d’Etat en Russie. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté vendredi l’appel d’Alexander Zoubkov, l’ancien pilote russe, suspendu deux ans en 2019, pour son implication dans le système de dopage institutionnalisé mis en place par son pays lors des Jeux Olympiques de Sotchi en 2014. Outre Zubkov, ses coéquipiers Aleksander Pushkarev, Aleksander Kasyanov et Ilvir Khuzin ont vu leur suspension de deux ans également confirmée.

Vice-champion olympique en 2006 à Turin et médaillé de bronze à Vancouver quatre ans plus tard, Alexander Zubkov, qui était le porte-drapeau de la délégation russe lors de la cérémonie d’ouverture des JO 2014, avait remporté les deux épreuves de bobsleigh, en bob à deux et à quatre. Mais il s’était vu retirer en 2017 ses deux titres par une commission disciplinaire du Comité international olympique (CIO), à la suite du rapport McLaren, qui avait révélé le système de dopage instauré durant les JO 2014 avec notamment l’intervention des services secrets russes.

La Russie devant le TAS

Aujourd’hui âgé de 46 ans, Zubkov avait mis un terme à sa carrière sur blessure en 2014. Il était ensuite devenu président de la Fédération russe de bobsleigh et de skeleton, poste qu’il avait dû quitter à la suite de sa suspension. La décision du TAS survient alors que la Russie a contesté devant cette même instance sa mise au ban des grandes compétitions décrétée pour quatre ans par l’Agence mondiale antidopage (AMA) pour ses tricheries à répétition en matière de dopage.