Hockey : Stéphane Da Costa brille avec Kazan en KHL

Avec un but et une passe décisive, l’attaquant international Stéphane Da Costa a largement contribué à la victoire de son club de Kazan ce samedi face à Nijnekamsk (3-2) et retrouve le top 10 des pointeurs de KHL. Un but et une assistance, c’est un peu le tarif ces dernières semaines pour les adversaires de Stéphane Da Costa. Samedi, l’attaquant international (31 ans) a largement contribué à la victoire de son club de Kazan dans le derby du Tatarstan face à Nijnekamsk en KHL, la ligue russo-asiatique. En supériorité numérique, Da Costa est toujours aussi efficace avec un but en pleine lucarne dans sa position favorite de tireur devant la ligne bleue. Il adressera en troisième tiers-temps une assistance à Viktor Tikhonov pour le but décisif. Une performance qui permet à Kazan d’être en tête de la conférence Est. Un bon samedi pour le Tricolore.

Toto Rech marque

Un autre Bleu a retrouvé le chemin des filets, c’est Anthony Reich. Le joueur de Wolfsburg a patienté non pas par manque d’efficacité mais parce qu’en Allemagne, le hockey est une affaire si importante qu’elle ne peut pas se jouer à huis clos ou en petit comité. Ainsi le championnat d’Allemagne (DEL) n’a pas encore débuté, les propriétaires des clubs s’inquiétant des mesures sanitaires appliquées en Allemagne. Pas de public pour un match, c’est 150 000 à 300 000 euros de pertes sèches pour les clubs qui constituent leur budget à 60 % sur les entrées d’argent à la patinoire (public et accueil partenaires). La DEL attend donc des jours meilleurs, sans Covid et avec des spectateurs. Pour patienter, certains clubs disputent un tournoi amical, la MagentaSport Cup. Toto Rech et les siens ont terrassé samedi Düsseldorf (7-0), l’attaquant français inscrivant le premier but de cette farandole.

Charles Bertrand dans le dur

En revanche, c’est très compliqué pour un autre attaquant tricolore, Charles Bertrand, en Liiga (Finlande). Son club de Tappara, habitué à jouer les premiers rôles, n’est plus que l’ombre de lui-même ces dernières semaines, 10e au classement, encaissant revers sur revers, le dernier en date samedi face aux Pelicans (5-1). Logiquement Charles Bertrand voit ses statistiques souffrir, lui qui était meilleur buteur de Liiga en 2018 : avec 4 points en 12 matches, l’ailier droit international est loin de son rendement habituel.