Hockey/Synerglace Ligue Magnus :  La zone stats collectives

La saison régulière s’est terminée le vendredi 2 avril. Après deux volets sur les statistiques individuelles mettant en valeur les défenseurs et attaquants mais aussi les gardiens, revenons sur les performances collectives de nos équipes de Synerglace Ligue Magnus (Crédit photo : Ducs d’Angers).

Les buts

Buts marqués

Cette année, Rouen a fini la saison avec 101 buts inscrits. Les Dragons sont donc l’équipe la plus prolifique de la Synerglace Ligue Magnus juste devant les Brûleurs de Loups (92) et les Ducs d’Angers (88). Briançon ferme la marche de ce classement avec 46 buts inscrits.

  1. Rouen avec 101 buts inscrits; 2. Grenoble avec 92 buts inscrits; 3. Angers avec 88 buts inscrits

Buts encaissés

Au niveau de la défense, le titre honorifique revient également à Rouen avec 39 buts encaissés en 22 rencontres. Les Ducs (47) et les Rapaces (59) complètent le podium de ceux qui ont pris le moins de buts. Derniers de ce classement, les Diables Rouges ont encaissé 105 buts cette saison.

  1. Rouen avec 39 buts encaissés; 2. Angers avec 47 buts encaissés; 3. Gap avec 59 buts encaissés

En supériorité/infériorité numérique

Supériorité numérique

Pour leur première année parmi l’élite, ce sont les Jokers de Cergy-Pontoise qui ont été les plus efficaces avec 26,6% des supériorités converties en but. Ils sont suivis de près par les Boxers de Bordeaux et les Dragons de Rouen. À contrario, les Scorpions de Mulhouse ont été les moins létales dans cette situation avec 15 réalisations en 111 possibilités soit 13,51%.

Si les Bordelais atterrissent à la seconde place, ils sont aussi ceux qui ont pris le plus de buts lorsqu’ils étaient en supériorité numérique (5). Rouen, Angers et Chamonix sont les seuls à n’avoir jamais encaissé de but en situation de powerplay.

  1. Cergy-Pontoise avec 25 buts en 94 supériorités soit 26,6% d’efficacité; 2. Bordeaux avec 28 buts en 118 supériorités soit 25% d’efficacité; 3. Rouen avec 21 buts en 95 supériorités soit 22,11% d’efficacité

Infériorité numérique

Absents du top 3 des supériorités, les Brûleurs de Loups se rattrapent défensivement puisque Grenoble est l’équipe qui a encaissé le moins de buts en infériorité numérique. Les Isérois sont suivis des Diables Rouges de Briançon et des Ducs d’Angers. Avec 26 buts pris en 92 situations, soit 71,74% de pénalités tuées (pire ratio du championnat), les Rapaces de Gap ont fait preuve de friabilité défensive lorsqu’ils étaient en désavantage sur la glace.

En plus d’être à la première place, Grenoble est la deuxième équipe à avoir inscrit le plus de buts en infériorité (5). Les Dragons de Rouen sont les seuls à faire mieux (6). À noter que, cette saison, toutes les équipes ont marqué au moins une fois alors qu’elles étaient en sous-nombre.

  1. Grenoble avec 14 buts pris en 104 infériorités soit 86,54% d’efficacité; 2. Briançon avec 17 buts pris en 117 infériorités soit 85,59% d’efficacité; 3. Angers avec 15 buts pris en 91 infériorités soit 83,52% d’efficacité

Les séries sur la saison

Les victoires

Ils sont deux à se partager la série du plus grand nombre de victoires de suite. Les Dragons de Rouen et les Ducs d’Angers ont chacun obtenu onze succès de rangs. Si les Normands ont étalé cette série d’octobre à janvier, les Angevins ont été arrêté par la fin de la saison régulière. Ils n’avaient plus perdu depuis le 29 janvier dernier.

  1. Rouen et Angers, 11 succès de suite

Rouen a également la plus longue série de succès à domicile puisque que les Dragons ont enregistré neuf victoires en autant de rencontres avant de s’incliner lors de son dernier match à l’Île Lacroix face à Gap (1-2). Les Normands devancent Angers et trois autres clubs de Synerglace Ligue Magnus (Gap, Amiens et Grenoble).

  1. Rouen, 9 succès de rang à domicile; 2. Angers, 5 succès de rang à domicile; 3. Gap, Amiens et Grenoble, 3 succès de rang à domicile

Jamais deux sans trois, les Dragons possèdent aussi la plus longue série de succès à l’extérieur mais ils ne sont pas seuls ! Cergy-Pontoise et Angers accompagnent Rouen avec chacun six victoires de suite pour les trois équipes. Derrière eux, Gap et Amiens suivent avec cinq succès et Grenoble en troisième position avec quatre rencontres remportées.

  1. Rouen, Cergy-Pontoise et Angers, 6 succès de rang à l’extérieur; 2. Gap et Amiens, 5 succès de rang à l’extérieur; 3. Grenoble, 4 succès de rang à l’extérieur

Les défaites

Il y a des records qu’on aimerait parfois ne pas connaître. Briançon est l’équipe qui a subi le plus de revers consécutivement avec huit rencontres sans succès entre le 26 février et la fin de la saison régulière. Les Diables Rouges sont suivis par Nice (7), Chamonix et Amiens (6) qui ont tous eu un trou d’air pendant ce championnat.

  1. Briançon, 8 défaites de suite; 2. Nice, 7 défaites de suite; 3. Chamonix et Amiens, 6 défaites de suite

Les Diables Rouges possèdent aussi la plus longue série de revers à domicile. Depuis le 11 décembre, neuf rencontres sont passées à René Froger sans que Briançon ne parvienne à gagner. Ils sont suivis par Anglet (6), Gap et Amiens (5).

  1. Briançon, 9 revers de rang à domicile; 2. Anglet, 6 revers de rang à domicile; 3. Gap et Amiens, 5 revers de rang à domicile

Anglet est le club qui a eu le plus de mal en déplacement ! Les Basques ont enchaîné cinq revers de suite à l’extérieur, plus que toute autre équipe de Synerglace Ligue Magnus. Derrière eux, Briançon, Chamonix (4) et Nice (3) complètent le podium.

  1. Anglet, 5 revers consécutifs à l’extérieur; 2. Briançon et Chamonix, 4 revers consécutifs à l’extérieur; 3. Nice, 3 revers consécutifs à l’extérieur

Les tirs

Le plus de tirs

Avec 866 tirs enregistrés, Grenoble est l’équipe qui a le plus tiré cette saison. Derrière elle, les Rapaces de Gap avec 837 tirs et les Ducs d’Angers qui cumulent 799 tirs en 22 rencontres. À l’inverse, Briançon et ses 602 tirs est l’équipe qui a le moins tenté cette année.

  1. Grenoble, 866 tirs tentés; 2. Gap, 837 tirs tentés; 3. Angers, 799 tirs tentés

Le plus efficace face au but

S’ils n’ont pas tirés le plus au but, c’est pourtant les Dragons de Rouen qui ont été les plus efficaces dans ce domaine. Ils devancent aisément les Ducs d’Angers et les Brûleurs de Loups de Grenoble. Les moins efficaces se révélant être les Diables Rouges avec 7,48% d’efficacité face aux cages adverses.

  1. Rouen avec 14,12% de tirs convertis en but; 2. Angers avec 10,89% de tirs convertis en but; 3. Grenoble avec 10,62% de tirs convertis en but

Les pénalités

Les bons élèves

Cergy-Pontoise est l’équipe la plus fair-play de la saison. Les Jokers finissent avec 218 minutes de pénalités et volent la première place aux Gothiques d’Amiens qui la détenait depuis trois ans. Les Picards sont juste derrière en deuxième position pendant que Rouen complète le podium.

  1. Cergy-Pontoise avec 218 minutes de pénalité; 2. Amiens avec 224 minutes de pénalité; 3. Rouen avec 254 minutes de pénalité

Les mauvais élèves

À l’inverse, Anglet est le club qui a été le plus indiscipliné avec 470 minutes de pénalité. Les Boxers de Bordeaux et les Scorpions de Mulhouse complètent les deux autres places avec plus de 400 minutes chacun.

  1. Anglet avec 470 minutes de pénalité; 2. Bordeaux avec 457 minutes de pénalité; 3. Mulhouse avec 409 minutes de pénalité