Patinage : Camille Ruest prend sa retraite du sport professionnel

Camille Ruest et Andrew Wolfe ne seront plus partenaires sur la glace, mais ils forment toujours un couple dans la vie (photo Danielle Earl). La patineuse artistique de Rimouski Camille Ruest prend sa retraite à contrecœur en raison d’une blessure à la hanche. Une décision nécessaire mais difficile à prendre, particulièrement à un an des prochains Jeux olympiques d’hiver. Camille Ruest préparait l’annonce de sa retraite depuis déjà plusieurs mois.  L’athlète de 27 ans explique que le plus dur est de quitter le milieu du patinage artistique où elle évolue depuis qu’elle a trois ans. Ça fait 25 ans que je suis dans ce monde-là, j’ai rencontré des gens extraordinaires, on est devenu une famille. C’est difficile de quitter mes amis, mes collègues, mes entraîneurs, souligne-t-elle. Plus personnellement, c’est de quitter [le sport] en plein milieu du cycle olympique, ajoute la patineuse.  Les Olympiques à Beijing en 2022, c’était notre rêve depuis longtemps et c’est sûr que pour cette raison-là, c’était plus difficile au début de dire : ”Je tire la plug, mais il reste juste un an avant les olympiques”, a pu dire l’intéressée. Aussi difficile soit-elle, cette décision était devenue nécessaire pour le corps de l’athlète. C’était difficile de me rendre à l’entraînement, j’avais de la misère à marcher, j’étais toujours en douleur. C’est un peu un sentiment aigre-doux. Ça a été très difficile, mais en même temps un soulagement pour mon corps, admet-elle. Depuis quatre ans, Camille Ruest était membre de l’équipe canadienne sénior avec son partenaire Drew Wolfe, un athlète de Calgary qu’elle a rencontré en septembre 2015. C’est en octobre 2019, quatre jours avant de se rendre à Las Vegas pour le Grand Prix de l’Union Internationale de patinage, que Camille Ruest se blesse lors d’un atterrissage. Elle se déchire le labrum de la hanche, un fibro-cartilage qui entoure l’articulation. En raison de cette blessure, la jeune athlète souffre aujourd’hui d’arthrose avancée et devra être opérée pour recevoir une prothèse de hanche.

Source Radio Canada ; Avec les informations de René Levesque