Hockey/NHL : À une victoire de la Finale!

Les Canadiens ont maté ce mardi (22/06/2021) les Golden Knights 4-1 dans le cinquième match de la demi-finale au T-Mobile Arena.

LAS VEGAS – Il n’y a pas de plus beau cadeau que les partisans des Canadiens de Montréal aimeraient recevoir pour la Fête nationale du Québec, jeudi, qu’une première participation en 28 ans en Finale de la Coupe Stanley de leurs favoris. Eh bien, le Tricolore n’est plus qu’à une victoire de le leur offrir après avoir maté les Golden Knights de Vegas 4-1 devant 17 969 spectateurs au T-Mobile Arena, mardi. Les jeunes ont pris les choses en main, aidant le CH à savourer un septième gain en neuf sorties à l’étranger en séries. Nick Suzuki a dirigé l’attaque avec un but (son cinquième des séries, dans un filet désert), en plus d’amasser deux aides. Jesperi Kotkaniemi, avec son cinquième but des séries, Eric Staal, son deuxième, et Cole Caufield, son troisième, ont ajouté les autres filets des Canadiens qui, en avant 3-2 dans la série, tenteront d’en finir dans deux jours au Centre Bell (20h HE; TVAS, CBC, SN, USA). Carey Price a réalisé 11 de ses 26 arrêts de la soirée en troisième période. Il a remporté son duel contre Marc-André Fleury (22 arrêts), en ne cédant que devant Max Pacioretty, son cinquième des séries. L’entraîneur des Golden Knights Peter DeBoer reviendra-t-il avec Robin Lehner pour le match no 6? « C’est difficile à expliquer », a dit DeBoer, en commentant la défaite. « Nous n’avions pas de jambes et nous manquions d’exécution. Il faut leur donner du mérite, ils ont joué un bon match à l’étranger. Et évidemment, le fait d’encaisser le premier but tôt dans le match n’est pas une formule gagnante contre eux. »

Intentions annihilées

En lever de rideau, les hôtes ont été animés bonnes intentions jusqu’à ce qu’ils se voient offrir une attaque massive, à 2:05. L’infériorité numérique du CH lui a encore fait perdre leurs moyens ainsi que l’ascendant dans le jeu, de retour à égalité numérique. Le Tricolore frôle la perfection en infériorité, avec maintenant 28 missions d’affilée couronnées de succès depuis le match no 4 de la série de premier tour contre les Maple Leafs de Toronto.

« Je n’aime pas dire que nous sommes parfaits en pleines séries », a tempéré le joueur de centre Phillip Danault, le pilier de l’équipe dans cet aspect. « Nous avons encore du travail à faire, mais nous allons vers le haut. Carey (Price) est formidable, ça nous aide à tuer les pénalités. Tout le monde travaille à l’unisson. C’est du travail d’équipe, à l’image de notre victoire. » Le Tricolore n’a plus regardé derrière à la suite du but de Kotkaniemi, à 8:45 du premier tiers. Paul Byrona commencé la séquence en territoire défensif en remettant à Kotkaniemi qui a repéré Josh Anderson en pleine accélération en entrée de zone adverse. Anderson a tenté de déjouer Fleury qui a été déporté vers la droite dans son déplacement latéral. Kotkaniemi qui suivait le jeu de l’autre côté n’a eu qu’à pousser le disque errant dans l’ouverture béante. C’était pour lui déjà un neuvième but en 25 matchs en carrière en séries éliminatoires. L’autre joueur avant lui qui a inscrit neuf buts à ses 25 premières rencontres dans la LNH est un dénommé Sidney Crosby. Les visiteurs ont continué de déboulonner leurs adversaires en deuxième période, en portant leur avance à trois buts. Staal a fait mouche de l’enclave après avoir reçu la belle passe de Suzuki, à 6:32. Caufield en a fait autant sur réception de la magistrale passe de Corey Perry au terme d’une montée en supériorité numérique, à 9:49. DeBoer a modifié quelques trios afin de tenter de créer une étincelle. Les Golden Knights ont raté une 13e chance en supériorité numérique en succession depuis le début de la série, sous les railleries d’un public s’impatientant. Ils ont toutefois redonné espoir à leurs partisans tôt en troisième, à 4:09. Pacioretty a d’abord fendu l’air, avant de récupérer le disque et tirer dans le haut des cordages du côté du bloqueur de Price, à la suite de la mise au jeu gagnée par Nicolas Roy. Les Canadiens ont bien resserré les rangs, en évitant de trop tomber sur les talons. Price a eu à se dresser plus que dans les deux premières périodes. Il a signé un bijou d’arrêt face à Reilly Smith, à 13:02. Les Golden Knights ont attaqué à six joueurs pendant quelques minutes avant que Suzuki ne concrétise le gain, à 1:06 de la fin.

Par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com