Hockey/NHL : En route vers l’expansion, focus sur les Panthers de la Floride

La situation de Keith Yandle et Sergei Bobrovsky pourrait compliquer la tâche du DG Bill Zito. Le Kraken de Seattle fera son entrée dans la LNH au cours de la saison 2021-22, et pour bâtir sa formation, la 32e équipe de la Ligue va prendre part au Repêchage d’expansion de la LNH 2021 le 21 juillet. Le Kraken devra sélectionner un joueur par équipe, parmi ceux qui auront été laissés sans protection. Chaque équipe, à l’exception des Golden Knights de Vegas qui sont exemptés de ce processus, peut protéger sept attaquants, trois défenseurs et un gardien, ou encore huit patineurs, peu importe leur position, et un gardien. Les règlements complets du repêchage d’expansion peuvent être trouvés ici.

D’ici le 17 juillet, la date limite pour les équipes afin de soumettre leur liste de protection, LNH.com va dresser un portrait de la situation de chacune des formations de la Ligue par rapport aux joueurs qu’elles devront protéger et des choix qu’elles devront faire. Aujourd’hui, les Panthers de la Floride

 

Joueurs à protéger obligatoirement : Jonathan Huberdeau (A), Keith Yandle (D), Sergei Bobrovsky (G)
Joueurs à protéger sans hésiter : Aleksander Barkov (A), Aaron Ekblad (D)
Joueurs qui pourraient compléter la liste : Anthony Duclair (A), Carter Verhaeghe (A), Patric Hornqvist(A), Sam Bennett (A), Frank Vatrano (A), Noel Acciari (A), Lucas Wallmark (A), Brad Morrison (A), Juho Lamikko (A), Ryan Lomberg (A), Mason Marchment (A), Aleksi Saarela (A), Anton Stralman (D), Markus Nutivaara (D), Radko Gudas (D), Lucas Carlsson (D), Noah Juulsen (D), Gustav Forsling (D)

Peinturés dans un coin. C’est ainsi qu’on pourrait résumer la situation des Panthers de la Floride, qui devront obligatoirement protéger lors du Repêchage d’expansion trois joueurs ayant une clause de non-mouvement.  Dans le cas de Jonathan Huberdeau, il n’y a pas de problème, puisqu’il s’agit de l’un des meilleurs éléments de l’équipe. Mais la situation est bien différente pour Keith Yandle et Sergei Bobrovsky, qui n’étaient même pas en uniforme lors du sixième et dernier match de la série de première ronde des Panthers contre le Lightning de Tampa Bay, ce printemps.

Dans le cas de Yandle, les Panthers auraient probablement aimé le voir être réclamé par le Kraken, puisque le vétéran défenseur semble avoir perdu la confiance de son entraîneur Joel Quenneville, qui l’a retranché en séries en raison de ses carences défensives. Le directeur général Bill Zito pourrait tenter de lui faire lever sa clause de non-mouvement afin de l’échanger ou de l’exposer à Seattle, mais avec deux saisons à écouler à un contrat de 6,35 millions $ par année, il semble peu probable qu’une équipe se montre grandement intéressée.

Sa présence sur la liste de protection signifie que Radko Gudas ou Markus Nutivaara devraient être les cibles les plus intéressantes en défensive pour le Kraken, comme on peut s’attendre à ce qu’Aaron Ekblad et MacKenzie Weegar soient protégés à la suite de leur excellente saison.

Dans le cas de Bobrovsky, les Panthers ont encore espoir de le voir rebondir après avoir connu deux saisons en deçà des attentes depuis son arrivée en Floride. Il aurait possiblement été protégé même sans sa clause de non-mouvement, bien qu’il reste encore cinq ans à faire à son contrat d’une valeur annuelle de 10 000 000 $ et que l’arrivée du jeune Spencer Knight pourrait chambouler l’organigramme des gardiens chez les Panthers la saison prochaine. Le très prometteur Knight était d’office lors des matchs no 5 et 6 de la série contre le Lightning. On peut donc s’attendre à ce que Chris Driedger, qui a connu une très bonne saison comme adjoint à Bobrovsky, devienne joueur autonome sans compensation le 28 juillet.

C’est en attaque que Zito aura le plus d’options quant à la stratégie à adopter. Derrière Huberdeau et Barkov, deux joueurs semblent être des choix sûrs : Sam Bennett et Carter Verhaeghe. Le premier a relancé sa carrière après son arrivée en Floride à la date limite des transactions et il a amassé 15 points lors de ses 10 derniers matchs de la saison, lui qui en avait obtenu 12 en 38 rencontres avec les Flames de Calgary. Il a aussi obtenu un but et quatre passes en cinq parties des séries. Il est joueur autonome avec compensation, mais parions que les Panthers voudront le garder puisqu’il apporte également une dimension physique peu commune.

Bennett complète Huberdeau

Quant à Verhaeghe, il a lui aussi explosé cette année avec 36 points en 43 matchs à sa première saison en Floride. Il lui reste une année de contrat à un salaire de 1 million $, et il sera joueur autonome avec compensation au terme de la prochaine campagne. Si Zito veut garder une bonne dose d’expérience au sein de sa jeune équipe, il protègera Patric Hornqvist. Le vétéran de 34 ans est un joueur tenace qui a obtenu 32 points en 44 matchs cette année, une de ses meilleures productions en carrière. Toutefois, avec un salaire de 5,3 millions $ et un contrat auquel il reste deux saisons à écouler, Zito pourrait le laisser disponible s’il désire avoir plus d’espace disponible sous sa masse salariale.

S’il protège Hornqvist, Zito devra ainsi décider quel attaquant il désire protéger entre Anthony Duclair ou Lucas Wallmark, qui peuvent devenir joueurs autonomes avec compensation, ainsi que Noel Acciari, Frank Vatrano, Ryan Lomberg et Mason Marchment, qui pourraient tous devenir joueurs autonomes sans compensation au terme de la saison 2021-22. Du lot, Duclair, qui a évolué sur un des deux premiers trios toute la saison, a été le meilleur pointeur l’an dernier avec 32 points en 43 matchs. Toutefois, il a été rétrogradé à la quatrième ligne en séries. Son potentiel offensif, son âge (25 ans) et un certain manque de profondeur à l’aile droite pourraient néanmoins convaincre les Panthers d’en faire le dernier joueur de leur liste de protection.

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com