Hockey/EdF (TQO) : La France, battue par la Lettonie, n’ira pas aux JO de Pékin

L’équipe de France s’est inclinée d’un rien (2-1) lors du match décisif du tournoi de qualification olympique à Riga face à la Lettonie et manquera donc les JO de Pékin (4-20 février) en 2022 pour la cinquième fois d’affilée.

Jusque-là incandescente, la Riga Arena et ses 7 254 spectateurs a retenu son souffle, dimanche. En supériorité numérique, passée même à six joueurs de champ en sortant son gardien de but, l’équipe de France a eu les lancers pour égaliser sur le fil dans les deux dernières minutes et forcer un temps supplémentaire. Mais la défense lettone et le gardien Ivars Punnenovs, désigné MVP du tournoi, sont restés intraitables. À domicile, la Lettonie s’est imposée (2-1) après avoir mené deux buts à zéro (Bukarts, 10’56” et Indrazis 45’50” en supériorité) non sans avoir tremblé jusqu’au bout lors du siège final imposé par les Bleus. Et s’est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Pékin (4-20 février 2022) privant la France du ticket magique pour la cinquième fois d’affilée depuis 2002. La stérilité lors des quatre supériorités numériques a été fatale à des Français qui ont par ailleurs pu compter sur leur gardien, Henri-Corentin Buysse, pour freiner la puissance de feu d’une attaque lettone qui avait passé quinze buts à l’Italie (6-0) et à la Hongrie (9-0).

Stérilité en supériorité numérique

Les joueurs de Philippe Bozon ont livré un gros match dans cette « finale » du tournoi de qualification olympique mais l’incroyable Punnenovs, qui n’a encaissé qu’un seul but, celui de Stéphane Da Costa (51’16”), en 180 minutes de jeu, était en mission comme ses coéquipiers qui vont rejoindre la Chine, le Canada, les États-Unis, la Suisse, l’Allemagne, la Finlande, la Suède, la République tchèque, le Danemark, la Slovaquie et le Comité olympique russe à Pékin 2022. La France, elle, va encore connaître quatre ans de pénitence.

Source : L’Equipe; photo Le Dauphiné